| Nouvelles | Découvrez Henri-Louis Chevrette

Découvrez Henri-Louis Chevrette

29/10/2015

Capsules d'histoire

Né le 27 octobre 1904 à Saint-Ambroise-de-Kildare, monsieur Chevrette effectue des études commerciales auprès des Clercs de Saint-Viateur entre 1916 et 1921. À la fin de ses études, il est employé pour la Banque d’Hochelaga de Rawdon. Cette banque est désormais la Banque Nationale. Au cours de sa carrière pour cette banque, il est transféré dans de nombreuses succursales comme celles de Victoriaville, Warwick et Farnham. Il quitte la banque 7 ans plus tard afin de devenir comptable pour la Ferme expérimentale de l’Assomption durant 4 ans. En 1930, il travaille également à titre de comptable pour l’entreprise Georges Dufresne de Saint-Félix-de-Valois. Durant cette même période, il fonde les clubs de hockey et de balle-molle de Saint-Félix-de-Valois avec d’autres amis. Les activités sportives occupent à cette époque les dimanches de la jeunesse. Plus tard, il assure la gérance du Club de hockey St-Félix.

Le 25 juin 1938, il se marie à Mme Blanche Déziel, également employée par Georges Dufresne. Les nouveaux mariés effectuent un voyage de noces dans la ville de Québec et logent au somptueux Château Frontenac. Deux enfants sont nés de leur union. La même année, ils s’installent dans une maison qu’ils louent située face à l’église et ils ouvrent un magasin général. Comme la clientèle ne se fidélise pas du jour au lendemain, monsieur Chevrette travaille les jours de semaine pour une entreprise de Sorel : Marine Industries. Après 3 ans de dur labeur et une fois le bail terminé, le couple s’achète une propriété dans le bas du village pour y déménager son magasin. De nos jours, ce bâtiment correspond au 4200, rue Principale, soit le magasin de variétés Korvette. La clientèle devient de plus en plus importante en raison des heures d’ouverture flexibles des Chevrette.

En plus de détenir et d’opérer un commerce jusqu’en 1966, monsieur Chevrette est conseiller pour la corporation municipale du Village pendant 3 mandats, soit de 1947 à 1961. Il est également correspondant pour le Courrier de Saint-Félix à l’Étoile du Nord et pour le Joliette Journal entre les années 1949 et 1982. Pendant 33 ans, monsieur Chevrette rapportait les nouvelles de Saint-Félix-de-Valois aux médias extérieurs. Incendies, vols, nouveaux commerces; nombreux sont les événements rapportés par ce dernier.

En 1982, les conseils municipaux de la Paroisse et du Village, en collaboration avec le Joliette Journal, rendent hommage à Henri-Louis Chevrette. Lors d’une cérémonie, le bon travail et l’honnêteté de l’homme sont soulignés. Il est également nommé personnalité de l’année en 1984 par les Chevaliers de Colomb de Saint-Félix-de-Valois.

 

Selon les dires, monsieur Chevrette avait une très belle voix. Aussi, il jouait du violon, du piano et de l’harmonica. Pour certains, Henri-Louis Chevrette était un homme serviable, travaillant, drôle et rassembleur. Pour tous, il demeure un homme important dont les nouvelles ont fait connaître Saint-Félix-de-Valois à l’ensemble de la région.

 

Sources:

  • Les archives de la Municipalité de Saint-Félix-de-Valois
  • Le Journal Joliette
  • Le livre Moeurs et coutumes d'autrefois de Reine Parent Lafortune publié en 1984 (disponible à la bibliothèque municipale)