| Nouvelles | Capsules d'histoire | Le Festival de la volaille de Saint-Félix-de-Valois: « Coq'chose » à voir !

Le Festival de la volaille de Saint-Félix-de-Valois: « Coq'chose » à voir !

04/08/2015

Capsules d'histoire

En 1915, Pierre Dalcourt revient des États-Unis avec de nouvelles connaissances notamment en ce qui concerne la ponte d’œuf en hiver et l’alimentation des poules pondeuses. Dès lors,  Saint-Félix-de-Valois devient un meneur quant à l’élevage de la volaille. Au début des années 1980, 85 % de la population vit de l’aviculture. Les abattoirs traitent 11 millions de poulets par année. Saint-Félix-de-Valois est ainsi la capitale provinciale de l’aviculture. Il est alors tout naturel qu’un festival qui fête l’industrie première de la communauté félicienne voit le jour.

Lors de chacune des éditions du Festival de la volaille, des concours, activités, repas et soirées de toute sorte étaient organisés. Les festivaliers pouvaient assister au concours du plus beau dindon, à l’attrapage de coqs, à des pièces de théâtre, des spectacles, au bal du poulailler ainsi qu’à un bingo gigantesque. Des tirages de voitures comme une Chevelle en 1981 ou une Chevrolet Malibu en 1982 avaient également lieu. Des sommes considérables étaient aussi remises lors du festival, notamment une somme de 10 000 $ en 1984. Il était aussi possible d’effectuer des tours d’hélicoptère et de montgolfière. Des activités sportives comme un marathon de ski de fond sur roulettes ou des tournois de balle molle étaient organisées tout au long des festivités. À la fin du festival, on couronnait Monsieur et Madame aviculteurs, ainsi que la reine des duchesses du festival. Une parade contenant entre 50 à 75 chars allégoriques clôturait l’événement.

Après 5 éditions du Festival de la volaille, l’organisation avait atteint son but premier, soit la construction d’un centre communautaire pour Saint-Félix-de-Valois. Le centre est alors nommé en l’honneur de Pierre Dalcourt, producteur largement responsable de l’essor de l’industrie avicole. À partir de 1984, les sommes perçues servent à aménager des espaces verts pour la communauté.

En 1981, un record mondial est établi lors du Festival de la volaille. En effet, une omelette géante de 15 112 œufs est cuisinée pendant plus d’une heure devant environ 10 000 personnes. Le ministre Jean Garon est le premier à déguster une part de l’omelette inscrite dans le livre des records Guinness de l’époque. Voici les ingrédients nécessaires à la préparation d’une telle omelette :

  • 15 112 œufs
  • 80 litres de lait
  • 1 livre de sel
  • ½ livre de sel d’oignon
  • ½ livre de persil
  • 50 livres d’huile
  • 10 livres de beurre
  • 10 livres de graisse
  • 10 livres de bacon

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les organisateurs et bénévoles du Festival de la volaille mettaient beaucoup d’énergie sur cet événement haut en couleur. Ci-dessous, vous trouverez des photos de la concoction de l’omelette géante, de la parade et du chapiteau érigé lors du festival.

Source : Les archives de la Municipalité de Saint-Félix-de-Valois.